ASIE/PHILIPPINES - Climat d’intimidation vis-à-vis de l’opposition, des moyens de communication de masse et de l’Eglise au sein de la société

jeudi, 14 février 2019 moyens de communication de masse   politique   droits fondamentaux   liberté de conscience   liberté  

Manille (Agence Fides) – « Le climat que connait la société actuellement est plutôt à l’intimidation. Nombreux sont ceux qui, aujourd’hui, craignent même de parler et d’exprimer leur désaccord vis-à-vis du Président Duterte. L’épisode de la journaliste Maria Ressa et du site Internet de nouvelles Rappler sont indicatifs de la situation. Le gouvernement en place semble vouloir exercer un contrôle total sur le pays, comme l’ont indiqué les Evêques et les voix critiques sont réduites au silence y compris en ayant recours à la violence, en particulier en ce qui concerne l’opposition politique, les moyens de communication de masse et l’Eglise. C’est ce qu’indique à l’Agence Fides le Père Antonio Carlos Ferreira, missionnaire combonien qui, à Quezon City (Manille) dirige la revue catholique World Mission, un mensuel qui, avec ses 7.000 exemplaires distribués dans toute la nation, enquête et raconte la dimension missionnaire et les défis lancés par l’évangélisation à l’Eglise aux Philippines.
Reynaldo Santos Jr., concernant de présumés liens entre un homme d’affaires, Wilfredo Keng, et les trafics de drogue et d’êtres humains. Le site Internet d’information Rappler a critiqué à plusieurs reprises le Président Duterte au travers d’enquêtes et d’articles concernant surtout la répression des trafiquants et la croisade contre la drogue voulue par le Chef de l’Etat, opération qui a causé en deux ans 20.000 morts, selon des données d’ONG, entre présumés vendeurs de drogue et toxicomanes. Le site Internet risque d’être fermé notamment à cause de précédentes accusations d’évasion fiscale. (PA) (Agence Fides 14/02/2019)


Partager:
moyens de communication de masse


politique


droits fondamentaux


liberté de conscience


liberté