Missionnaires assassinés

VATICAN - Liturgie de la Parole en mémoire des Nouveaux Martyrs des XX° et XXI° siècles présidée par le Saint-Père

Monday, 24 April 2017

Rome (Agence Fides) – « Le souvenir de ces témoins héroïques, antiques et récents, nous confirme dans la conscience du fait que l’Eglise est Eglise si elle est Eglise de martyrs et les martyrs sont ceux qui… ont eu la grâce de confesser Jésus jusqu’au bout, jusqu’à la mort. Ils souffrent, ils donnent la vie et nous recevons la bénédiction de Dieu grâce à leur témoignage ». C’est ce qu’a réaffirmé le Saint-Père François au cours de la Liturgie de la Parole en mémoire des Nouveaux Martyrs des XX° et XXI° siècles qu’il a présidé dans l’après-midi du 22 avril en la Basilique Saint Barthélemy sur l’île du Tibre, à Rome, confiée à la Communauté de San Egidio et devenue le mémorial des nouveaux martyrs dont elle conserve différentes reliques.
Le Pape a rappelé que « il existe également de nombreux martyrs cachés, hommes et femmes fidèles à la force humble de l’amour, à la voix de l’Esprit Saint qui, dans la vie de chaque jour, cherchent à aider leurs frères et à aimer Dieu sans réserve ». La cause de toute persécution doit être recherchée dans la haine, « la haine du prince de ce monde envers ceux qui ont été sauvés et rachetés par Jésus au travers de Sa mort et de Sa Résurrection ».
S’interrogeant sur ce qui constitue le besoin le plus urgent de l’Eglise aujourd’hui, le Saint-Père a poursuivi : l’Eglise a besoin « de martyrs, de témoins, c’est-à-dire de Saints de tous les jours parce que l’Eglise est portée de l’avant par les Saints. Les Saints : sans eux, l’Eglise ne peut avancer. L’Eglise a besoin des Saints de tous les jours, ceux de la vie ordinaire, menée avec cohérence, mais également de ceux qui ont le courage d’accepter la grâce d’être témoins jusqu’au bout, jusqu’à la mort. Tous ceux-là constituent le sang vivant de l’Eglise. Ce sont les témoins qui font avancer l’Eglise, ceux qui attestent que Jésus est ressuscité, qu’Il est vivant et l’attestent au travers de la cohérence de leur vie et de la force de l’Esprit Saint qu’ils ont reçu en don ».
Enfin, le Pape a souligné que « faire mémoire de ces témoins de la foi et prier en ce lieu est un grand don » et que « l’héritage vivant des martyrs nous donne aujourd’hui paix et unité. Ils nous enseignent qu’avec la force de l’amour et l’humilité, il est possible de lutter contre l’arrogance, la violence, la guerre et de réaliser avec patience la paix ». (SL) (Agence Fides 24/04/2017)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network