ASIE/TURQUIE - Message du Président turc à la manifestation interreligieuse de solidarité aux militaires de l’opération Source de Paix

mardi, 22 octobre 2019 proche-orient   eglises orientales   dialogue   réfugiés   géopolitique  

Mardin (Agence Fides) – Des représentants qualifiés des communautés chrétiennes, juives et musulmanes présentes en Turquie ont participé Dimanche 20 octobre à une initiative interreligieuse accueillie au Monastère syro-orthodoxe de Deyrulzafaran, sis dans les environs de la ville de Mardin, sur le haut plateau de Tur Abdin. La rencontre a été conçue comme un moment partagé de spiritualité et de réflexion commune vécu le regard tourné vers l’opération militaire Source de paix de l’armée turque dans les territoires du nord-est de la Syrie. Les informations concernant l’initiative ont trouvé un vaste espace surtout dans les journaux et moyens de communication turcs défendant des positions nationalistes et progouvernementales. Les participants à la rencontre ont exprimé leur proximité spirituelle aux militaires impliqués dans l’opération et aux réfugiés syriens ayant fui en territoire turc au cours du conflit, souhaitant par ailleurs que ces réfugiés puissent retourner chez eux « le plus rapidement possible ». Les participants ont également lu ensemble un message ad hoc leur ayant été envoyé par le Président turc, Recep Tayyip Erdogan.
Comme cela est connu, l’un des objectifs de l’offensive militaire en Syrie est de créer en territoire syrien une zone tampon où transférer ensuite une partie des trois millions de réfugiés syriens actuellement présents sur le territoire turc. L’intention des autorités turques visant à obtenir et rendre public l’appui des communautés religieuses non musulmanes présentes en Turquie à l’opération Source de paix semble évident.
A l’initiative, ont notamment participé Korc Kasapoglu, représentant du Patriarcat œcuménique de Constantinople, l’Archevêque arménien apostolique Sahak Masalyan, le Secrétaire du Grand Rabin de la communauté juive, Francois Yakan, et le mufti de Mardin, Ismail Cicek, en compagnie d’envoyés des communautés chrétiennes syriennes, assyriennes et chaldéennes. L’initiative interreligieuse a été présidée par Philoxenus Saliba Ozmen, Métropolite syro orthodoxe de Mardin et de Diyarbakir. (GV) (Agence Fides 22/10/2019)


Partager:
proche-orient


eglises orientales


dialogue


réfugiés


géopolitique