ASIE/LIBAN - Prise de position du Secrétaire général du Conseil des églises du Proche-Orient à l’égard du statut des chrétiens dans la région

vendredi, 4 octobre 2019 proche-orient   eglises orientales   oecuménisme   minorités religieuses   françois  

Varsovie (Agence Fides) – Les communautés chrétiennes au Proche-Orient « ne constituent pas des minorités et n’ont pas besoin de protections ». C’est ce qu’a réaffirmé le Pr. Souraya Bechealany, Secrétaire général du Conseil des églises du Proche-Orient (MECC) dans le cadre de l’intervention prononcée à la session d’ouverture de la Conférence international du Dialogue de Varsovie pour la Démocratie, se tenant dans la capitale polonaise le 3 octobre. A l’événement annuel organisé sous le patronage du gouvernement polonais, étaient notamment présents parmi les intervenants et les congressistes des hommes politiques et des militants d’organismes engagés dans la défense des droits fondamentaux et dans le dialogue interreligieux provenant d’une trentaine de pays. Dans son intervention, laquelle a fait suite à celle du Ministre des Affaires étrangères polonais, Yatsek Chabotovic, Souraya Bechealany, chrétienne maronite et enseignante de théologie à l’Université Saint Joseph de Beyrouth, a souligné également qu’est venu le temps de reconnaitre qu’il « n’existe pas de paix sans justice », remarquant l’urgence « d’affronter à la racine le phénomène pathologique de l’intolérance religieuse.
Au cours de la même journée du 3 octobre, le Pape François a reçu au Vatican le Secrétaire d’Etat des Etats-Unis d’Amérique, Mike Pompeo. Certains moyens de communication américains, sur la base de déclarations officielles de l’Administration américaine, ont indiqué que le Pape et le Secrétaire d’Etat des Etats-Unis d’Amérique, dans leurs entretiens, auraient enregistré une pleine convergence, en particulier concernant l’urgence de protéger les minorités chrétiennes de par le monde et « en particulier » les chrétiens du Proche-Orient. Le Pape François et le Secrétaire d’Etat des Etats-Unis d’Amérique – a indiqué dans une note Morgan Ortagus, porte-parole du Département d’Etat américain – « ont réaffirmé l’engagement des Etats-Unis et du Saint-Siège en faveur de la liberté religieuse de par le monde et en particulier de la protection des communautés chrétiennes au Proche-Orient ». (GV) (Agence Fides 04/10/2019)


Partager:
proche-orient


eglises orientales


oecuménisme


minorités religieuses


françois