ASIE/INDE - 175 ans de présence missionnaire des religieuses de Lorette en Asie du sud

mercredi, 4 janvier 2017 ordres religieux   instruction   jeunes   evangélisation  

Calcutta (Agence Fides) – L’Institut de la Bienheureuse Vierge Marie (IBVM), qui rassemble les religieuses plus connues sous le nom de Sœurs de Lorette, célèbre ses 175 ans de présence missionnaire en Asie du sud. « Nous célébrons avec une immense gratitude envers Dieu l’arrivée en Inde des premières religieuses, qui, voici 175 ans, vinrent y porter l’amour de Dieu » raconte à Fides Sœur Anita M. Braganza, Provinciale d’Asie du Sud de l’Institut.
Onze religieuses de Lorette arrivèrent à Calcutta le 30 décembre 1841 en provenance d’Irlande – leur lieu de fondation NDR – et furent les premières religieuses à débarquer dans le nord de l’Inde. La première maison des religieuses fut ouverte en janvier 1842 et au cours de la même année fut lancé un orphelinat à Calcutta. Par la suite, la Congrégation a fondé différents couvents et écoles dans de nombreuses parties de l’Inde, au Népal et au Bangladesh.
« Cette expérience a été le fruit d’un élan missionnaire : une vie dédiée à la mission, en disant adieu à la terre d’origine et aux personnes chères, sans prévoir de retourner un jour dans sa propre patrie. Ce furent les premières religieuses catholiques à mettre pied sur le sol indien, contribuant en particulier à la formation de femmes et d’enfants provenant de toutes les strates de la société » raconte la Provinciale.
Sœur Priyanka Toppo, de nationalité indienne, rend ce témoignage : « La communauté est devenue ma seconde maison, où j’ai été formée, éduquée et où m’ont été fournies toutes les opportunités pour grandir au niveau humain et spirituel. Les programmes culturels et d’autres activités extrascolaires m’ont apporté créativité, responsabilité et maturité. Ce témoignage a été à l’origine de ma vocation de sœur de Lorette, pour prendre soin des autres comme d’autres personnes l’avaient fait pour moi ».
Les Sœurs de Lorette, fondées par Mary Ward et suivant une tradition spirituelle de type ignacien, aident enfants et jeunes à grandir au travers de l’instruction et d’autres œuvres répondant aux besoins des temps. (PA-SD) (Agence Fides 04/01/2017)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network