EUROPE/ITALIE - Nouveaux défis pour les Comboniens après 150 ans de mission

mardi, 10 octobre 2017 instituts missionnaires  

Rome (Agence Fides) – Changer de perspective sur la figure du pauvre, qui n’est pas seulement destinataire passif de l’action missionnaire mais en est le sujet actif et le collaborateur en vue de la construction d’une nouvelle humanité ; considérer l’Europe comme milieu de mission, nécessitant de la lumière de l’Evangile ; requalifier l’action missionnaire au travers de services pastoraux spécifiques sur la base du milieu et des besoins des personnes ; enrichir l’Institut international et multiculturel de la nouvelle dimension de l’interculturel. Telles sont les quatre indications essentielles qui guideront les Missionnaires comboniens au cours de ces prochaines années, selon ce qui a été établi dans le cadre du dernier Chapitre général de l’Institut.
Fondés par Saint Daniel Comboni le 1er juin 1867 en tant qu’Institut pour les Missions de la Négritude, les Comboniens, qui célèbrent 150 ans d’engagement missionnaires, sont aujourd’hui quelques 1.540 de 44 nationalités différentes oeuvrant dans 41 pays de 4 continents : l’Afrique, l’Amérique, l’Asie et l’Europe. Au cours des événements et changements de l’histoire de ce dernier siècle et demi de mission, les trois principes du méthode combonien d’évangélisation ont toujours été tirés du patrimoine spirituel du fondateur : « sauver l’Afrique par l’Afrique », à savoir travailler avec les pauvres afin qu’ils deviennent les vrais protagonistes de leur histoire et de leur destin, « faire cause commune avec la population », ce qui signifie en partager la vie, les rêves, les luttes et les espoirs, « évangéliser en tant que communauté », en ce sens que la communauté devienne signe et instrument d’évangélisation mais aussi que la mission requiert la collaboration et la synergie de forces pour se réaliser. (SL) (Agence Fides 10/10/2017)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network