ASIE/IRAQ - Les chrétiens, un appui recherché pour les indépendantistes kurdes

vendredi, 16 juin 2017 eglises orientales   proche-orient   géopolitique  

Ankawa.com

Erbil (Agence Fides) – Masrour Barzani, chef du service de renseignement de la Région autonome du Kurdistan irakien, et fils du Président de cette dernière, Massoud Barzani, a voulu rencontrer une délégation de représentants des églises les plus enracinées dans la région, comprenant l’Archevêque d’Erbil des Chaldéens, S.Exc. Mgr Bashar Warda, rédemptoriste, et l’Evêque syro orthodoxe de Mossoul, Nicodemus Daud Matti Sharaf. Au cours de la rencontre, qui a eu lieu à Erbil le 13 juin, on été pris en considération les problèmes à affronter avec urgence dans les zones du nord de l’Irak libérées du contrôle des djihadistes du prétendu « Etat islamique » ainsi que la future organisation politique de la région, y compris dans la perspective du référendum annoncé par les responsables kurdes de la Région autonome du Kurdistan irakien pour le 25 septembre prochain, lequel devrait sanctionner la totale indépendance de la Région par rapport à l’Irak. Au cours de la rencontre – indiquent des sources du Parti démocratique du Kurdistan - Masrour Barzani a revendiqué le rôle joué par la Région autonome du Kurdistan irakien et par son gouvernement dans l’accueil réservé aux dizaines de milliers d chrétiens ayant fui en particulier Mossoul et la plaine de Ninive lors de l’avancée du prétendu « Etat islamique » dans cette zone. Il a par ailleurs réaffirmé la volonté de défendre à l’avenir la coexistence entre les différentes composantes ethniques et religieuses de la population de toute discrimination sectaire, y compris dans le cadre d’un futur Kurdistan indépendant. A cet égard, il a également fait mention de la disponibilité des responsables kurdes d’Erbil en concernant la reconnaissance d’amples prérogatives d’autonomie et d’autogestion aux territoires de la province de Ninive sur lesquels sont historiquement le plus implantées les Eglises et communautés chrétiennes locales, de manière à ce que les droits personnels et communautaires de tous soient pleinement protégés.
La perspective d’une sécession unilatérale du Kurdistan irakien et sa transformation en Etat indépendant ne peut laisser indifférentes les communautés chrétiennes de la région. Se manifeste toujours plus clairement l’intention de forces du Kurdistan irakien de s’assurer l’appui des mouvements politiques chrétiens locaux à leur dessein indépendantiste, en offrant en échange la promesse d’une autonomie administrative de la plaine de Ninive. Le front des forces et des partis kurdes n’apparaît cependant pas compact à propos des modalités du déroulement et des finalités du référendum, ce qui pourrait compromettre son application effective. Selon certains parlementaires et hommes politiques kurdes, le référendum devrait avoir lieu seulement dans les zones disputées attendu que parait escompté l’appui à l’indépendance de la part des populations se trouvant déjà sous le gouvernement de la Région autonome du Kurdistan irakien. Récemment, le gouverneur de Kirkuk et responsable de l’Union patriotique du Kurdistan, Najmiddin Karim, a lui aussi demandé à ce que le référendum pour la proclamation de l’indépendance du Kurdistan irakien concerne également les habitants de la province de Kirkuk, dépouillée à son avis de « droits constitutionnels, légaux et administratifs » par le gouvernement central de Bagdad. (GV) (Agence Fides 16/06/2017)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network