ASIE/IRAQ - Trois jours de jeûne de la part de l’Eglise chaldéenne pour demander le retour de la paix et de la stabilité en Irak

lundi, 11 novembre 2019 proche-orient   eglises orientales   politique   géopolitique   zones de crise  

news18com

Bagdad (Agence Fides) – Du 11 au 13 novembre, les « fils et filles » de l’Eglise chaldéenne sont appelés à jeûner et à prier pour demander à Dieu le don de la paix et du retour à la stabilité en Irak. C’est ce qu’a demandé le Patriarche de Babylone des Chaldéens, S.Em. le Cardinal Louis Raphael I Sako, en invitant à recourir aux armes spirituelles du jeûne et de la prière pour demander la fin du chaos et des violences qui ensanglantent le pays. Le Patriarche de Babylone des Chaldéens a également renouvelé son appel au gouvernement et aux manifestants afin que tous exercent « sagesse et modération en accordant la priorité à l’intérêt général » de l’ensemble du peuple irakien, en évitant de répandre le sang innocent et de saccager ou d’endommager des biens, publics et privés.
Pour le moment, au moins 320 irakiens ont trouvé la mort dans les affrontements ayant opposé les manifestants et les forces de sécurité qui se poursuivent dans tout le pays depuis des semaines.
Au cours de ces dernières heures, l’administration américaine est intervenue sur la crise irakienne au travers d’une déclaration du porte-parole de la Maison Blanche diffusée par l’Ambassade américaine à Bagdad, déclaration qui prend position en faveur des manifestants et indique la voie des élections anticipées comme potentielle solution au chaos et aux protestations antigouvernementales ayant débuté en octobre et qui sont finies dans le sang. Le communiqué américain justifie de facto les protestations comme une réaction compréhensible face à la montée en puissance de l’influence iranienne en Irak. (GV) (Agence Fides 11/11/2019)


Partager:
proche-orient


eglises orientales


politique


géopolitique


zones de crise