ASIE/LIBAN - Dénonciation de l’incursion de drones israéliens au-dessus du territoire libanais de la part du Patriarche d’Antioche des Maronites

mercredi, 28 août 2019 proche-orient   eglises orientales   chiites   zones de crise   armes   géopolitique  

alAkhbar.com

Beyrouth (Agence Fides) – Le Patriarche d’Antioche des Maronites, S.Em. le Cardinal Bechara Boutros Rai, a déploré les attaques de drones israéliens perpétrées dans la nuit de samedi à Dimanche dans les faubourgs sud de Beyrouth où se trouvent en majorité des populations chiites et d’importants sièges du parti chiite Hezbollah. Dans un communiqué du 27 aout, le Cardinal a stigmatisé les violations répétées de la part d’Israël de la résolution 1701 du Conseil de Sécurité de l’ONU d’aout 2006 demandant entre autre le retrait des forces armées israéliennes du Sud du Liban, l’arrêt des attaques des milices du Hezbollah à l’encontre des forces israéliennes et la fin de toute opération militaire dans les zones frontalières. Le Patriarche d’Antioche des Maronites a également réaffirmé l’urgence de configurer et d’appliquer « une stratégie de défense nationale », invitant la communauté internationale à faire pression sur l’Etat d’Israël pour qu’il respecte « les résolutions internationales et en particulier la n°1701 qu’il viole régulièrement » mais aussi à « renforcer le soutien politique, économique et militaire au Liban pour l’aider à surmonter ses difficultés ».
Des deux drones envoyés par Israël au-dessus des faubourgs de Beyrouth, l’un a explosé en vol alors que l’autre s’est écrasé dans la capitale libanaise, explosant hors des bureaux de propagande du Hezbollah et provoquant d’importants dégâts à la structure. Les moyens de communication locaux indiquent que les drones israéliens auraient été pilotés au cours de la dernière partie de leur trajet par des opérateurs présents sur le territoire libanais.
La guerre des drones constitue le énième chapitre, inédit et inquiétant, des conflits et affrontements armés caractérisant le Proche-Orient.
Quelques heures auparavant, l’aviation militaire israélienne s’était livrée à une incursion sur Aqraba, en Syrie, au sud-est de Damas. Selon des sources israéliennes, le raid aérien avait pour objectif « des unités opérationnelles de gardiens de la révolution iraniens et des milices chiites qui, ces derniers jours, préparaient des attaques avancées sur des sites israéliens depuis la Syrie » au travers de l’usage de drones armés. L’opération israélienne en Syrie a provoqué la mort de deux libanais, experts en ingénierie aéronautique et entrainés au pilotage de drones. (GV) (Agence Fides 28/08/2019)


Partager:
proche-orient


eglises orientales


chiites


zones de crise


armes


géopolitique