AFRIQUE/EGYPTE -Prise de position de l’Archevêque copte orthodoxe de Londres sur le caractère de témoins et non de victimes des martyrs

mardi, 9 juillet 2019 proche-orient   eglises orientales   martyrs   persécutions   moyens de communication  

Londres (Agence Fides) – Les martyrs chrétiens tués in odium fidei ne sont pas « des victimes » mais « des témoins » et les moyens de communication doivent faire preuve de soin et de sens de la responsabilité lorsqu’ils racontent leur histoire, en évitant d’utiliser un ton sensationnaliste et d’insister sur la victimisation dans le seul but de recueillir quelques consensus et quelques abonnements supplémentaires. Tels sont les critères clefs récemment rappelés par l’Archevêque copte orthodoxe de Londres, Angaelos, en tant que contribution de clarification offert surtout à ceux qui sont engagés dans des initiatives d’information et de sensibilisation au profit des communautés chrétiennes soumises dans le monde à des injustices, des violences et des persécutions. L’Archevêque a inséré ces considérations éloquentes dans l’intervention tenue le 4 juillet à Londres en l’église Sainte Marguerite près l’Abbaye de Westminster à l’occasion de la conférence annuelle de Embrace the Middle East, organisation chrétienne engagée dans le soutien de projets et d’initiatives au profit de personnes et de communautés vulnérables du Proche-Orient. « Lorsque nous voulons les soutenir – a déclaré l’Archevêque copte orthodoxe de Londres – nous devons les considérer, prendre en compte leurs souffrances et non pas nous regarder nous-mêmes. Nous ne devons pas traité avec un sens de supériorité les communautés locales. Nous ne devons pas exporter nos opinions sur ce qu’elles doivent être mais plutôt rendre honneur à ce qu’elles sont véritablement. Il faut les écouter et étiqueter les martyrs comme des victimes offense ce que ces derniers sont réellement parce qu’ils ne se voient pas en tant que victimes mais comme des témoins. Nous pouvons certes reconnaitre leur vulnérabilité mais celle-ci n’a rien à voir avec la victimisation ». L’Archevêque copte orthodoxe de Londres a surtout rappelé aux opérateurs de la communication qu’ils devaient traiter de manière respectueuse les martyrs et les affaires de persécution. « Nous sommes tous alimentés par les moyens de communication et il est important que ces derniers se montrent responsables dans la manière dont ils évoquent la persécution parce que parfois utiliser un titre à effet seulement pour gagner quelques abonnés supplémentaires peut mettre en danger des vies ». (GV) (Agence Fides 09/07/2019)


Partager:
proche-orient


eglises orientales


martyrs


persécutions


moyens de communication