AFRIQUE/EGYPTE - Projection d’un film sur Saint Augustin au profit du Patriarche copte orthodoxe comme « moment du chemin de Carême »

samedi, 6 avril 2019 proche-orient   eglises orientales   carême   saints   sainteté   conversion  

wataninet

Le Caire (Agence Fides) – A la mi-carême, le Patriarche copte orthodoxe, Tawadros II, a assisté ces jours derniers à la projection du film intitulé Augustin, le fils de ses larmes, mis en scène par Samir Seif, près le théâtre de la Cathédrale copte orthodoxe Saint Marc. A cette projection ont également pris part divers Evêques coptes orthodoxes et d’autres Eglises présentes en Egypte. Au premier rang des spectateurs se trouvait notamment Mama Maggie Gobran, fondatrice de l’œuvre charitable Stephen’s Children, candidate 2012 au Prix Nobel de la paix. Le film – a souligné dans un certain nombre de déclarations faites aux moyens de communication locaux S.Exc. Mgr Krikor Ogkosdinos Coussa, Evêque d’Alexandrie des arméniens catholiques – rappelle également le rôle indispensable des mères dans l’orientation de leurs enfants, « comme l’a fait Sainte Monique qui a suivi pas à pas son fils pour le réconforter et l’accompagner de manière à ce qu’il ne demeure pas immergé dans le péché ». C’est pourquoi, a-t-il ajouté, « Saint Augustin est appelé le fils de ses larmes : ce sont les larmes de Sainte Monique et de toutes les mères qui veulent le bonheur de leurs enfants ».
Le film, diffusé au niveau international l’an dernier sous un titre en anglais est le fruit d’une production entièrement nord-africaine, associant la Tunisie et l’Algérie. La pellicule, selon une note de présentation, montre Saint Augustin d’Hippone dans sa recherche continuelle de réponse au milieu des échecs et des faiblesses, jusqu’à arriver à la foi en Dieu grâce aux incessantes prières et larmes de sa mère, Sainte Monique. L’histoire du Saint Evêque se croise avec celle d’Hedi, jeune metteur en scène parisien actuel, qui veut réaliser un documentaire sur la figure de Saint Augustin et qui, en affrontant cette entreprise, est conduit à regarder et à vivre différemment son existence et son rapport avec les autres. (GV) (Agence Fides 06/04/2019)


Partager:
proche-orient


eglises orientales


carême


saints


sainteté


conversion