ASIE/TERRE SAINTE - Diminution des ressources humanitaires et augmentation de la misère en Palestine selon les Evêques de la Coordination Terre Sainte

vendredi, 18 janvier 2019 lieux saints   minorités religieuses   réfugiés   discrimination   géopolitique  

Jérusalem (Agence Fides) – La condition de misère dans laquelle vivent les populations palestiniennes dans les territoires occupés par Israël « a été aggravée par des coupes drastiques aux financements humanitaires de la part de l’administration américaine ». C’est ce que constatent les Evêques de la Coordination Terre Sainte qui ont réalisé ces jours derniers leur traditionnel pèlerinage annuel sur les terres ayant vu la présence terrestre du Christ. Cette année, la délégation était formée de 15 Evêques provenant d’Europe, du Canada, des Etats-Unis et d’Afrique du Sud conduits par l’Evêque de Clifton (Grande-Bretagne), S.Exc. Mgr Declan Lang, actuel Président de la Coordination. « L’assistance sanitaire, l’instruction et d’autres services de base destinés aux réfugiés – peut-on lire dans le communiqué final signé par les Evêques de la Coordination au terme de leur visite – sont toujours plus menacés, aggravant ainsi les violations persistantes de leur dignité humaine fondamentale. Ceci ne peut être ignoré ou toléré ». Dans le texte, les Evêques adressent à leurs gouvernements respectifs la requête concrète de « contribuer à combler les manques de financement que l’Agence des Nations unies pour le secours et l’emploi se trouve à affronter et à redoubler leurs efforts en vue d’une solution diplomatique comprenant deux Etats souverains démocratiques en paix, Israël et la Palestine ». En ce qui concerne les conditions des communautés chrétiennes en Israël, les Evêques de la Coordination ont constaté que « les chrétiens israéliens désirent vivre comme des citoyens de plein droit, avec la reconnaissance de leur droit à une société plurielle et démocratique » mais que, dans le même temps, nombre d’entre eux « se trouvent systématiquement discriminés et marginalisés ». En particulier, les Evêques de la Coordination Terre Sainte ont enregistré les préoccupations diffuses au sein des communautés chrétiennes locales concernant la loi de l’Etat-nation approuvée par le Parlement israélien. « Les responsables chrétiens locaux – indique le communiqué parvenu à l’Agence Fides – ont signalé que cette loi crée une véritable base constitutionnelle et juridique pour la discrimination » des minorités. (GV) (Agence Fides 18/01/2019)


Partager:
lieux saints


minorités religieuses


réfugiés


discrimination


géopolitique