ANALYSE /OMNIS TERRA - L'Erythrée : une « Corée du Nord africaine »

samedi, 11 novembre 2017 politique   violence   pauvreté   droits fondamentaux   liberté de conscience   liberté religieuse   minorités religieuses  

« L’Erythrée est le pays disposant de moins de libertés au monde ». C’est ce qu’affirme non pas un opposant au Président Isayas Afeworki ou une déclaration du gouvernement haï de l’Ethiopie voisine mais un document officiel des Nations unies. Le rapport, fruit du travail d’une Commission d’enquête sur les droits fondamentaux qui a examiné les témoignages de 550 érythréens et visionné 160 écrits – mais à laquelle il a été interdit de pénétrer sur le territoire de l’Etat – accuse le gouvernement érythréen de « violations systématiques, diffuses et graves des droits fondamentaux » dont le recours à la torture, aux violences sexuelles, aux disparitions et aux travaux forcés. L’Erythrée est décrite comme une « Corée du Nord africaine » au sein de laquelle n’existent ni institutions ni processus démocratiques, où la liberté de presse est inexistante, le service militaire étant à durée indéterminée et les rapports avec les nations voisins très mauvais. (...)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network
politique


violence


pauvreté


droits fondamentaux


liberté de conscience


liberté religieuse


minorités religieuses