AMERIQUE/BOLIVIE - Instruction et refuge pour les enfants des rues de Santa Cruz de la Sierra

jeudi, 9 novembre 2017 enfance   enfants des rues   instruction   droits fondamentaux  

Internet

Santa Cruz de la Sierra (Agence Fides) – Plus de 1.000 mineurs de la commune périphérique bolivienne de Santa Cruz de la Sierra sont des enfants des rues et de nombreux autres risquent de le devenir, dans une zone où la violence est un fait quotidien.
Pour faire face à ce phénomène, le Père Cervantes Gabarrón, missionnaire diocésain au sein de la Paroisse du Christ missionnaire de l’Archidiocèse de Santa Cruz de la Sierra, est impliqué depuis plus de 10 ans dans le projet Oikía, un centre créé par l’Association Aide aux enfants de Bolivie, visant à aider les enfants marginalisés et abandonnés qui vivent dans les rues de la commune bolivienne.
Oikía, mot qui signifie littéralement maison, est un centre d’accueil et un institut éducatif s’inspirant à la dignité de la personne, au respect et à l’amour pour la vie, à la liberté de l’être humain, à la justice sociale et à la solidarité envers les plus pauvres.
« La mission d’Oikía est de fournir aux enfants et adolescents des rues une proposition éducative alternative ayant une orientation humaniste et catholique pour susciter chez eux le désir d’un changement de vie qui leur permette de quitter la rue et de chercher à se construire une vie digne » peut-on lire dans une note adressée par le Père Gabarrón à Fides.
Oikía dispose de trois centres – nocturne, diurne et le laboratoire de menuiserie. Dans le premier, les jeunes hôtes dînent, dorment et prennent leur petit-déjeuner. Le centre diurne en revanche est un centre culturel et un espace scolaire où les mineurs apprennent à lire et à écrire et dans lequel ils peuvent également achever leurs études primaires. Le laboratoire de menuiserie offre une formation professionnelle dans le cadre de laquelle les mineurs apprennent à construire des jeux éducatifs qui sont ensuite vendus pour assurer l’autofinancement. L’objectif général d’Oikía est d’offrir un refuge pendant une durée limitée aux enfants et jeunes de la rue et de renforcer leur estime de soi.
« Les aider à croire dans l’amour de Dieu, qui désire leur bonheur et leur liberté vis-à-vis des nombreuses menaces de la rue ; assurer un soutien psychologique dans les cas qui le demandent ; organiser le temps, en planifiant des activités éducatives favorisant le développement des enfants et des adolescents ; faire en sorte que chaque enfant, provenant de sa réalité, reconnaisse en Oikía un lieu accueillant où la vie se déroule dans un véritable climat familial basé sur des piliers solides de valeurs telles que l’amour, la compréhension, le respect, la confiance et la joie », tel est notre objectif, ajoute le missionnaire.
Depuis la moitié des années 1990, Santa Cruz de la Sierra constitue la ville la plus peuplée de Bolivie. Sur un total de 2.542.916 habitants, l’Archidiocèse homonyme compte 2.004.679 catholiques, 89 Paroisses et 21.586 nouveaux baptisés. (AP) (Agence Fides 09/11/2017)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network