OCEANIE/AUSTRALIE - Insistance de la Commission épiscopale Justice et Paix sur le nécessaire développement d’une économie inclusive et soutenable

lundi, 9 octobre 2017 economie   ecologie   développement durable   politique   eglises locales   justice   paix   développement  

Sydney (Agence Fides) – Le nouveau Rapport de la Commission Justice et Paix des Evêques catholiques australiens (Australian Catholic Social Justice Council, ACSJC) s’intitule « L’affaire de tous : développer une économie inclusive et soutenable », un thème qui constitue le fil rouge de la réflexion pour l’année 2017-2018.
En partant d’une péricope de l’Evangile selon Saint Matthieu (Mt 20, 1-16), les Evêques se déclarent préoccupés par l’inégalité croissante et surtout par la situation des plus vulnérables. Le texte demande le retour à une plus importante « inclusivité » et souhaite « une nouvelle approche » capable de construire un système économique bénéficiant au bien-être de tous et non pas seulement des élites riches. Les Evêques indiquent quelques critères fondamentaux pour faire en sorte que le système économique soit plus inclusif, en partant de la considération des personnes et de la nature non seulement en tant que « simples instruments de production » en passant par l’urgence de prendre conscience du fait que « la croissance économique ne peut, à elle seule, garantir un développement global et soutenable ». Au cœur des dynamiques économiques, remarque le texte, doit se trouver « le principe d’équité sociale » alors que « les entreprises doivent bénéficier à toute la société et non pas à leurs seuls actionnaires ». En outre, il est nécessaire de prendre à cœur, dans le cadre des prises de décision politiques, des phénomènes tels que « l’exclusion et la vulnérabilité ». En tout cela, la référence à la nature ne fait pas défaut, au travers de l’urgence qu’il y a à sensibiliser et accroître la conscience de la nécessité de pratiques économiques et productives soutenables.
Carol Mitchell, responsable du Bureau Justice, écologie et développement de l’ACSJC, qui a contribué à élaborer le rapport, a déclaré : « Cette réflexion arrive à un moment critique où l’Australie, après avoir fait l’expérience d’une croissance ininterrompue pendant plus de 25 ans, s’aperçoit que près de trois millions d’australiens, dont 730.000 enfants, vivent dans la pauvreté. En tant que personnes de foi, nous sommes des personnes d’espérance et sommes également appelés à être des personnes d’action ».
« Le rationalisme économique que nous avons suivi pendant les 40 dernières années a érodé ces idéaux et créé une économie hautement individualisée, qui favorise ceux qui ont des disponibilités en ressources et en influence politique. Le néo-libéralisme a promu une profonde inégalité. Devraient être prises en considération des mesures telles que l’extension des retraites pour soutenir les veuves et les chômeurs ainsi que le développement de mesures fiscales selon le critère de la progression » remarque un commentaire de la Social Policy Connection, forum des Rédemptoristes australiens, en rappelant les phénomènes sociaux alarmants que représentent des emplois peu rémunérés et précaires et un nombre toujours plus important de sans abri et d’aborigènes vivant en dessous du seuil de pauvreté.
Le texte des Evêques lance un défi à tous les australiens, à commencer par les responsables politiques, afin qu’ils retrouvent cette « sensibilité égalitaire » qui doit inspirer les politiques de justice sociale et permettre de surmonter l’exclusion. Le texte, publié et diffusé au cours du dernier Dimanche de septembre – appelé en Australie Journée de la Justice sociale – a été transmis pour lecture et étude à tous les Diocèses et à toutes les communautés afin de lancer un parcours de confrontation et de débat fécond en propositions et projets. (PA) (Agence Fides 09/10/2017)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network
economie


ecologie


développement durable


politique


eglises locales


justice


paix


développement