ASIE/TAIWAN - Protection de la vie des gens de mer, souvent pleine de dangers et solitaire

jeudi, 5 octobre 2017

Kaohsiung (Agence Fides) – Le XXIV Congrès mondial de l’Apostolat de la Mer se tient actuellement et jusqu’au 7 octobre à Kaohsiung. Il porte sur le thème « Pris au filet », thème qui exprime la préoccupation de l’Eglise non seulement pour le bien commun mais également pour le peuple en tant qu’êtres humains et pour leurs droits fondamentaux. « L’objectif principal du Congrès est de réunir le plus grand nombre possible de membres actifs, représentant les différentes réalités de l’Apostolat de la Mer du monde entier, afin d’écouter des voix qualifiées et de partager les meilleures pratiques pastorales outre à les conforter dans leur engagement au service du peuple de la mer » a déclaré S.Em. le Cardinal Peter A. Turkson, Préfet du Dicastère pour le Développement humain intégral.
A l’ouverture du Congrès, le Vice-président de la République de Chine (Taiwan), Chen Chien-jen, a exprimé la satisfaction du gouvernement de Taiwan concernant l’action de l’Apostolat de la Mer, en particulier parce que, souvent, les marins et les pêcheurs sont recrutés dans les pays en voie de développement qui n’ont pas les moyens de protéger leurs droits. De son côté, le Cardinal Turkson a relevé que 38 millions de personnes travaillent dans le secteur ychtique et 90% d’entre eux dans des industries de dimensions réduites, en majorité en Asie et en Afrique. « Les abus dans le secteur sont encore présents, y compris les cas de travail forcé et de trafic d’êtres humains. Le problème est exacerbé par la coutume de certains navires de pêche consistant à rester en mer pendant des mois voire des années, rendant difficile aux pêcheurs de signaler les abus ». a-t-il déclaré. « Le travail de ce Congrès est essentiel – a-t-il ajouté – tant pour comprendre véritablement la vie de ceux qui dépendent de la mer que pour voir comment ils peuvent tirer partie de l’œuvre évangélisatrice de l’Apostolat de la Mer ». Le Cardinal a également proposé que, dans le cadre de l’action future de l’Apostolat de la Mer, les Evêques des pays privés d’aumôniers de cet Apostolat soient encouragés à établir une initiative au profit des pêcheurs. Il a en outre invité l’Apostolat de la Mer à encourager ses pays d’origine à appliquer la Convention sur la pêche de l’OIT. Le Cardinal a souligné la nécessité pour les pêcheurs de disposer d’aumôniers ou de bénévoles comme références, d’un lieu où se relaxer loin de leur embarcation, d’un lieu où prier et retrouver leur force spirituelle, en ayant la possibilité d’y contacter leurs familles, de se reposer et de décharger leurs fardeaux.
« Parmi les participants, se trouve également une délégation indienne composée de 7 prêtres et de l’Evêque de Jaipur, S.Exc. Mgr Oswal Joseph Lewis » a indiqué à Fides le Père Ramses Baliarsingh, Délégué du port de Paradip, en Orissa. « En Inde, il existe 12 ports. Les Délégués sont arrivés de 52 pays du monde pour un total de 252 participants. C’est une grande occasion pour moi que de participer au Congrès mondial. Ceci me permettra sûrement de disposer d’une meilleure connaissance pour travailler en faveur du bien-être des migrants, des réfugiés et des gens de mer » continue-t-il. « 90% du commerce mondial a lieu par voie de mer et chaque année, plus de 100.000 navires entrent dans les ports britanniques. Toutefois, la vie des marins peut être pleine de dangers et solitaires. Ils peuvent même passer un an loin de leur domicile, séparés de leurs familles et de leurs êtres chers, souvent dans des conditions difficiles. Le Délégué de la Fondation pour la Justice environnementale a évoqué les effets choquants de la pêche illégale sur les pêcheurs, les pêcheurs travaillant sans contrat, ceux qui ne se sentent pas libre de quitter leurs bords, les cas d’abus sexuels et de violences ainsi que les exécutions en mer. Il a en outre félicité l’Apostolat de la Mer pour son engagement dans les ports du monde entier qui garantit la justice aux gens de mer victimes d’abus » conclut le Père Baliarsingh. (RB/AP) (Agence Fides 05/10/2017)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network