AFRIQUE/RD CONGO - Trois jours d'opération "ville morte" à Beni pour réclamer la libération des deux prêtres enlevés

vendredi, 21 juillet 2017 enlèvements   prêtres  

Kinshasa (Agence Fides) – Trois journées de ville morte pour exiger la libération immédiate des deux prêtres enlevés le 16 juillet : c’est ce qu’a décrété hier, 20 juillet, la société civile de Beni, en province du Nord Kivu, dans l’est de la République démocratique du Congo. Les deux prêtres, les Pères Pierre Akilimali et Charles Kipasa, ont été enlevés par des inconnus dans leur Paroisse Notre-Dame des Anges de Bunyuka, dans le territoire de Bashu, sur le territoire du Diocèse de Beni-Butembo, au cours de la nuit du 16 au 17 juillet (voir Fides 18/07/2017).
L’appel à la mobilisation populaire a été bien accueilli. Depuis hier matin, les activités économiques sont fermées dans les localités de Vuhovi, Kyondo, Bunyuka, Butungera et Bulambo. « Nous demandons la libération immédiate et sans conditions de nos deux prêtres de la Paroisse de Bunyuka » a déclaré Moïse Paluku, Vice-président de la société civile de Beni. « Mais nous voulons aussi dénoncer l’insécurité qui règne dans la zone de Bashu, et en particulier la réapparition des incursions nocturnes, caractérisées par des agressions à l’arme blanche et à l’arme à feu, accompagnées d’homicides, d’enlèvements, de vols et de violences sexuelles ».
Selon ce qu’indique Radio Okapi, qui a contacté le Diocèse de Butembo-Beni, aucune nouvelle n’est disponible concernant le sort des deux prêtres. (L.M.) (Agence Fides 21/07/2017)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network