AFRIQUE/NIGERIA - Libération d’un prêtre enlevé en vue d’une extorsion de fonds de la part de la police

mercredi, 28 juin 2017 banditisme   prêtres  

Lagos (Agence Fides) – Un prêtre qui avait été victime d’un enlèvement en vue d’une extorsion de fonds a été libéré par la police.
Le Père Charles Nwachukwu, du Diocèse d’Okihwe, dans l’Etat d’Imo, au sud du Nigeria, avait été enlevé par cinq bandits armés le 16 juin dernier alors qu’il transitait en voiture sur la route reliant Umuokpu Agbajah à Nwangele L.G.A. La police a immédiatement lancé des recherches qui ont permis de découvrir le lieu de détention du prêtre, dans la forêt d’Umuokpu.
Le 18 juin, une équipe d’intervention de l’Etat d’Imo a pris de surprise trois ravisseurs qui assuraient la garde de l’otage et est parvenue à libérer le Père Nwachukwu sans coup férir.
L’opération de police a en outre permis de récupérer le véhicule du prêtre, des armes et des munitions ainsi qu’un crâne. Les autorités ont rendu public le fait que les personnes arrêtées ont collaboré avec la police, permettant d’identifier leurs complices et admettant avoir perpétré d’autres vols et enlèvements dans la zone.
Au cours de ces dernières années, au Nigeria, en particulier dans les Etats du sud de la Fédération, le nombre des enlèvements perpétrés en vue d’une extorsion de fonds au détriment de prêtres et de religieux, en général le long des artères reliant une ville à l’autre, a augmenté. La majeure partie des otages est libérée en quelques jours même si l’on demeure sans nouvelles depuis près de deux ans du Père Gabriel Oyaka, religieux spiritain (Congrégation de l’Esprit Saint) de nationalité nigériane, enlevé le 7 septembre 2015 dans l’Etat de Kogi (voir Fides 10/09/2015).
La Conférence épiscopale du Nigeria a interdit le paiement de toute rançon dans le cas d’enlèvement de prêtres, religieux et religieuses. (L.M.) (Agence Fides 28/06/2017)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network