AMERIQUE/COLOMBIE - Appel de la Conférence épiscopale à écouter les enseignants, en grève depuis un mois

vendredi, 16 juin 2017 politique   instruction   conférences épiscopales  
Appel de la Conférence épiscopale à écouter les en

internet

Appel de la Conférence épiscopale à écouter les enseignants, en grève depuis un mois

Bogotá (Agence Fides) – Les Evêques de Colombie invitent à favoriser « un dialogue serein et ouvert » afin d’outrepasser la grève des enseignants qui, depuis un mois, bloque l’ensemble des écoles du pays. Dans un communiqué envoyé à Fides en date du 15 juin, la Conférence épiscopale de Colombie (CEC) exprime sa préoccupation pour le fait que la situation non résolue des enseignants crée dans le pays « une véritable urgence éducative ».
« L’Eglise a toujours enseigné et défendu la valeur et la mission éducative dans la vie des personnes et des sociétés » affirme la CEC. Voila pourquoi « nous invitons à faire ce qui est nécessaire afin de favoriser un dialogue serein entre le gouvernement et les enseignants, de manière à parvenir à un accord juste, équitable et répondant à la réalité du pays ».
« Il faut en outre – indique le communiqué – considérer les défis lancés à l’éducation en Colombie. Il est temps de s’écouter. Le dialogue, centré sur le bien commun, le respect et la compréhension entre les parties plus particulièrement encore dans le cas d’une question aussi importante que l’éducation, représente la porte de sortie en ce qui concerne cette urgence » conclut le texte.
Hier par ailleurs, outre la grève dans les écoles, a eu lieu une manifestation non programmée de la part de centaines d’enseignants qui a bloqué l’une des artères principales de la capitale dans le but d’attirer l’attention de l’opinion publique. Les enseignants demandent au gouvernement davantage de ressources pour l’instruction publique dans le pays et un traitement économique de même niveau que les autres fonctionnaires. De son côté, le gouvernement, au travers du Président Juan Manuel Santos et de ses ministres, a insisté sur le fait qu’il n’existe pas de ressources permettant de satisfaire ces requêtes. (CE) (Agence Fides 16/06/2017)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network