EUROPE/ITALIE - Approbation par la Chambre des députés d’un texte garantissant une plus forte protection aux mineurs non accompagnés arrivant en Italie

samedi, 1 avril 2017 mineurs   instituts missionnaires   droits fondamentaux  

Centro Astalli Palermo

Rome (Agence Fides) – « En Italie, est reconnu un droit : celui des enfants à être des enfants, quelque soit leur provenance. Cela arrive en retard mais l’important est que ces enfants à compter de ce jour sont plus fortement protégés ». C’est ce qu’a déclaré dans une note envoyée à l’Agence Fides Sœur Neusa de Fatima Mariano, Supérieure générale de la Congrégation des Sœurs missionnaires de Saint Charles Borromée/Scalabriniennes, qui depuis sa fondation s’occupe des migrants ainsi que des mineurs.
Le 29 mars, la Chambre des Députés a approuvé une loi garantissant une plus forte protection aux mineurs non accompagnés arrivant en Italie. Il s’agit de la première loi en Europe qui s’occupe d’aspects fondamentaux de la vie des mineurs qui arrivent en Italie, les assimilant de facto aux mineurs ressortissants de l’Union européenne.
« Il est beau qu’une nation décide de faire cette révolution pour soutenir les plus petits – commente la religieuse. Plus de 25.000 mineurs sont arrivés en Italie sans leurs parents l’an dernier. Il s’agit d’une donnée qui doit faire réfléchir : les familles d’origine préfèrent dépenser toutes leurs économiques pour sauver leur avenir et faire en sorte que ces mêmes enfants puissent partir, leur donnant un fragment d’espérance en plus. Au sein de nos communautés, nous avons différents mineurs qui nous demandent de l’aide et auxquels nous devons tendre la main, leur accordant un soutien véritablement spécial. Outre à être seuls, en effet, ils portent dans leurs yeux la douleur d’être trop tôt devenus adultes ». (SL) (Agence Fides 01/04/2017)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network