AFRIQUE/EGYPTE - Etude des fatwas des groupes islamiques extrémistes relatives aux chrétiens de la part de la Maison de la fatwa

vendredi, 17 mars 2017 islam   dialogue   charia   eglises orientales   extrémisme   sectarisme  

wikipedia

Le Caire (Agence Fides) – La Maison de la fatwa, organisme égyptien présidé par le grand mufti d’Egypte et chargé d’exprimer des orientations et de résoudre les doutes et controverses relatifs à l’application des préceptes coraniques, a réalisé au cours de ces derniers mois un contrôle analytique sur un échantillon de 5.500 fatwas diffusées sur des publications, des sites Internet et des réseaux sociaux par des groupes islamistes extrémistes et concernant les chrétiens. Les résultats de l’étude, récemment publiés par des sources égyptiennes, mettent en évidence une attitude prépondérante des groupes islamistes à manipuler le coran pour diffuser parmi la population musulmane des opinions négatives, des hostilités et des préjudices envers les chrétiens. Selon les données de l’étude, consultées par l’Agence Fides, au moins 90% des fatwas examinées visent à saboter tout type de contact amical et de collaboration entre chrétiens et musulmans. Par ailleurs, 54% de l’échantillon examiné sont constitués par des fatwas s’exprimant sur la licéité à adresser des vœux aux chrétiens à l’occasion de leurs festivités liturgiques. 35% de l’échantillon concernent en revanche les dispositions – s’adressant également aux gouvernants de pays à majorité islamique – concernant la concession de permis de construire des églises et la participation à des célébrations et fêtes chrétiennes, sachant que 11% de l’échantillon sont représentés par les fatwas concernant des questions concernant la licéité de la vente de maisons et biens immobiliers à des chrétiens ou bien à celle de rapports économiques avec eux (prêts, dons etc.). Selon l’étude, seuls 10% des fatwas consultées ne visent pas à justifier sur la base du coran des attitudes de fermeture et d’opposition vis-à-vis des chrétiens.
Selon les responsables et les analystes de la Maison de la fatwa, la très grande majorité des fatwas consultées manifeste l’ignorance et la volonté manipulatrice par rapport aux contenus réels de la charia et à la correcte jurisprudence islamique. Les résultats de l’étude sont par ailleurs proposés par la Maison de la fatwa comme un indice supplémentaire de l’urgence d’élaborer des stratégies globales pour lutter contre la propagande extrémiste au sein des communautés islamiques, en diffusant parmi la population une connaissance adéquate des contenus réels de l’islam et en s’opposant par tous les moyens aux campagnes d’endoctrinement idéologique qui visent en Egypte à exaspérer les oppositions sectaires entre chrétiens et musulmans, y compris dans le but d’affaiblir la cohésion nationale.
Déjà à compter de 2014, dans les librairies et les bibliothèques des mosquées de l’ensemble du territoire égyptien, avait commencé une opération de contrôle visant à retirer tous les livres et le matériel de propagande extrémiste et fondamentaliste qui avaient été distribués de manière capillaire surtout à l’époque du gouvernement conduit par les Frères musulmans. (GV) (Agence Fides 17/03/2017)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network