AMERIQUE/CUBA - Nombreux obstacles pour les femmes dans le cadre de la municipalité la plus récente du pays

samedi, 11 mars 2017

Internet

Palenque (Agence Fides) – La majeure partie des femmes de la municipalité de Yateras, la plus récente de Cuba, se trouvent chaque jour à affronter une série de situations problématiques, allant de la présence de montagnes escarpées aux immenses plantations de café et ce avec trois ou quatre enfants derrière elles. Les 19.779 habitants de Yateras sont répartis entre 4.302 personnes appartenant à la tranche d’âge de 0 à 14 ans, 12.508 à celle allant de 15 à 59 ans et 2.268 à celle des plus de 60 ans. Sur une superficie de 671 Km2, la majorité des personnes se concentrent à Palenque et à Felicidad, alors que le reste de la population se trouve dans d’autres localités. Le faible taux de fertilité nationale occulte sa croissance parmi les adolescentes qui ne sont préparées ni biologiquement ni socialement à la maternité, à ce qu’indiquent les experts depuis quelques années.
Les jeunes de 15 à 19 ans contribuent à 16% du taux de fertilité de Cuba, soit dans la même proportion que les femmes d’âge compris entre 30 et 34 ans, indique une étude récemment présentée à La Havane par deux démographes du FNUAP. L’étude met en garde contre le nombre croissant de grossesse chez les jeunes de 12 à 14 ans, qui est passé de 0,32% du total en 2010 à 0,43% en 2014. Guantanamo et les quatre autres provinces de l’est présentent les taux de grossesse les plus élevés parmi les adolescentes selon le FNUAP, lequel met actuellement en place un programme de prévention spécial en ces territoires, ceux qui disposent du plus faible développement au sein de l’île qui compte 11,2 millions d’habitants.
Un autre problème du pays est la différence entre les sexes. Selon le dernier recensement, remontant à 2012, des chiffres alarmants ont été enregistrés en matière de participation au travail rétribué et aux études de la part des femmes provenant du monde rural, qui concernent 21% de la population féminine et se concentrent dans la partie orientale de Cuba sachant que 56% de la population de référence se dédie aux tâches domestiques, 30% ayant achevé des études secondaires et 17% les études primaires dans un pays où l’enseignement secondaire représente une obligation pour accéder à un emploi dans le secteur public. (AP) (Agence Fides 11/03/2017)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network