AFRIQUE/RD CONGO - Meurtre de Soeur Clara Agano Kahambu, promotrice de meilleures conditions de vie pour les jeunes filles du cru

vendredi, 2 décembre 2016 missionnaires assassinés  

Soeur Claire

Kinshasa (Agence Fides) – Une religieuse congolaise de la Congrégation des Sœurs franciscaines scolastiques de Christ Roi, Sœur Clara Agano Kahambu, a été assassinée. Le crime a eu lieu au début de l’après-midi du 29 novembre en la Paroisse Mater Dei de Bukavu, chef-lieu du Sud Kivu, dans l’est de la République démocratique du Congo.
Selon ce qu’indiquent à l’Agence Fides des sources de l’Archidiocèse local, Sœur Clara Agano Kahambu se trouvait dans son bureau avec une élève lorsqu’un homme s’est présenté au gardien de la structure en disant qu’il devait inscrire sa fille à l’école religieuse. Une fois entré, l’homme s’est rué sur la religieuse, la frappant au coup à l’aide d’un couteau. L’homme a été capturé mais rien n’a pu être fait pour la religieuse, malgré la rapidité des secours. Elle a rendu l’âme durant son transfert à l’hôpital.
« Cette véritable promotrice des droits de la femme s’en est allée à 40 ans… Elle vient s’ajouter à la longue liste des défenseurs des droits fondamentaux fauchés au sein de notre province » affirme un communiqué envoyé à l’Agence Fides par la Commission diocésaine Justice et Paix.
Le communiqué dénonce la dégradation du niveau de sécurité à Bukavu à la veille des élections nationales, la recrudescence de la violence et des attaques perpétrées à l’encontre de la population d’une ville qui pullule de militaires et d’agents de police, la circulation en toute impunité d’individus visiblement dangereux et armés, dont certains sont des malades mentaux, qui attaquent les passants sous « le regard souriant des forces de l’ordre ». La Commission diocésaine Justice et Paix rappelle que « même l’Archevêque a été attaqué chez lui durant son sommeil ».
Sœur Clara Agano Kahambu est née le 3 juillet 1976 dans la Paroisse de Luofu du Diocèse de Butembo-Beni, de Jean-Pierre et Anastasia Kahindo, cinquième d’une famille de dix enfants.
Le 16 novembre 2000, elle avait été admise à Bukavu dans la Congrégation des Sœurs franciscaines scolastiques de Christ Roi, ayant son siège à Spalato. Postulante à partir du 5 août 2001, elle a commencé son noviciat le 25 août 2002 et a émis ses vœux perpétuels le 2 août 2010.
Elle a enseigné la psychologie, la pédagogie et la catéchèse. Elle était Directrice de l’école Marie Madeleine de Bukavu et du Centre pastoral Mater Dei où elle apprenait à lire et à écrire aux jeunes filles pauvres. (L.M.) (Agence Fides 02/12/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network